Accueil » Accueil magazine » Le boudoir d’Iris
Astrologie Feng Shui Psycho

Le boudoir d'Iris

Astrologie et Psycho

Le boudoir se prête aux confidences et à l’introspection. Iris, la messagère des dieux, aime cette petite pièce cosy pour explorer la psychée et des disciplines éternelles comme l’astrologie, la parapsychologie ou l’ésotérisme. En bref, Iris a la tête dans les étoiles mais sait garder les pieds sur terre pour rendre les phénomènes psy attrayants

Lire les derniers articles

J’ai toujours aimé les horoscopes mais je sais bien que c’est trop généraliste pour que cela s’adresse vraiment à ma personne. Mais pour pratiquer l’astrologie depuis des années, je sais aussi que dans les flux énergétiques (postulat de l’astrologie chinoise) de l’année, il y a « quelque chose » qui peut nous …

« C’est bien toi la plus heureuse » était une phrase assez répandue alors que j’étais jeune fille. J’avais un copain qui, ne sachant sans doute pas trop que répondre à mes discours, concluait facilement la conversation ainsi. Comme s’il voulait dire qu’il n’était guère satisfait de son sort mais bien incapable …

Par nos temps de virus covid qui court à la vitesse grand V, il ne fait pas bon dire qu’il  faut  « être positif », le 2e degré risque d’être mal compris. La peur de la contamination fait vite oublier « qu’être positif »… c’est positif ! Depuis le début de la pandémie, il y a …

L’astrologie est très vaste et chaque civilisation a la sienne, avec ses calculs et techniques, mais c’est à l’origine toujours la lecture des astres, qui ne se distinguait pas de l’astronomie dans les universités. Je m’y intéresse depuis fort longtemps et j’ai étudié bien des systèmes. Le chinois étant celui …

L’astrologie peut nous aider dans bien des domaines. Quelle que soit son origine, indienne, chinoise, tibétaine, arabe ou plus proche de nous, elle nous permet d’identifier des périodes qui sont plus ou moins propices à nos projets. Elle décortique nos temps sous forme de cycles et je vous propose d’écrire …

Alors que j’étais en vacances chez mes grands-parents, je courrais dans le potager où ma grand-mère mettait de la corne de vache, limée avec soin dans l’étable juste avant la sortie aux prés du printemps : ainsi les braves bovins pouvaient gambader et se chipoter sans s’écorner en retrouvant la verdure. C’était …