Accueil » Défilé Dior : la mode a oublié ses résolutions ?

Défilé Dior : la mode a oublié ses résolutions ?

Et on n’apprend pas de nos erreurs. Ni de nos avancées. A l’heure de la covid et des confinements, le monde de la mode brillait d’inventivité et de solutions pour exposer ses créations. Défilés virtuels, vidéos, réalité augmentée, les outils étaient là et étaient utilisés à merveille, démocratisant encore plus ces évènements si prisés. Le monde de la mode se mettait à la page, à l’heure des causes climatiques, en même temps que les scandales écologiques et sociaux éclataient à nouveau, on se disait que les grands noms avaient enfin pris le virage. Mais hélas, ce n’était qu’un mirage. Le défilé Dior Homme 2023 de décembre dernier en est un bien bel exemple.

Défilé Dior Homme 2023
Défilé Dior Homme Pre-Fall 2023

Des centaines de personnes invitées en Egypte, un décor fantastique au pied des pyramides et bien sûr des avions et autres jets privés pour acheminer tout ce petit monde. Beaucoup d’énergie et de pollution pour 20 minutes de show. Un show certes grandiose et inédit, qui présentait la collection “pre-fall Homme 2023” soit une garde-robe de transition entre les deux saisons. C’est vrai qu’on a bien besoin de cela, avec un dressing pour chaque saison ET pour chaque transition entre les saisons… En est-on vraiment encore là ? Quelle tristesse que ce milieu de la mode se referme dans son entre-soi, œillères en guise d’accessoire.

De bonnes initiatives

L’adage dit qu’on apprend de ses erreurs, et pourtant le défilé Dior Homme 2023 est un parfait exemple de l’inverse : un pas en avant et trois en arrière. En pleine pandémie de covid pourtant, le monde de la mode semblait avoir entamé sa mue. Sous la contrainte des confinements, les Maisons de couture avaient dû improviser pour pouvoir montrer leurs collections. Certes l’initiative était forcée, mais l’industrie avait mis à profit sa créativité et les outils disponibles pour continuer à exposer ses créations.

En plus de réduire l’empreinte carbone en supprimant les Fashion Week pendant un temps, le monde de la mode était à portée de main pour tous. C’était une double avancée : moins de dépenses énergétiques et un univers moins confidentiel. Pollution, gaspillage, conditions de travail des ouvriers, …, le temps était à la prise de conscience (tardive) de la deuxième industrie la plus polluante du monde et on parlait même de réduire le nombre de collections sorties chaque année !

Mais voilà, le temps des confinements est passé, et même si on a essayé de garder quelques habitudes de cette période hors du temps, les réflexes sont de retour. Les Fashion Week ont repris de plus bel, et même si les mots “écologie” et “recyclé” sont toujours tendances sur les étiquettes, les traditionnels défilés spectacle et les nombreuses collections sont de retour.

La lueur d’espoir tout de même, c’est que la plupart des Maisons de Couture se dotent de départements RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et penchent sur des moyens de travailler de façon plus durable. Pour son défilé devant les Pyramides, Dior a veillé à faire travailler des entreprises locales pour la mise en place de ses décors et a assuré compenser les émissions carbone générées par l’évènement.

Même si je me demande toujours comment font ces entreprises qui compensent leurs émissions carbone (le nouvel outil marketing à la mode), au moins l’intention est là, à moins que cela ne soit que du greenwashing ? Pour une fois je vais essayer de voir le verre à moitié plein.

1 réflexion sur “Défilé Dior : la mode a oublié ses résolutions ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :