Activité : j’ai participé à une Fresque du Climat

On parle réchauffement climatique, urgence pour la planète (et pour nous)… mais on bouge peu, on ne fait pas le lien entre la banquise qui se fait la malle et le mal blanc qui serait notre façon de vivre à l’occidentale -c’est-à-dire les pays riches en fin de compte. Qu’est-ce que c’est que deux petits degrés pour la Terre ? On ne comprend pas vraiment… Pourtant, si l’on compare à un être humain, 2° de plus en température c’est beaucoup : à près de 40, on a une fièvre de cheval et on n’est vraiment pas bien ! Alors pour notre boule bleue qui nous porte et supporte, c’est pareil. Que faire, comment remédier à cette fièvre inexorable qui la rend vraiment malade et nous avec ?

Bien qu’ayant peut-être assuré un peu plus que la moyenne notre part du colibri il y a déjà une trentaine d’années grâce à notre maison écologique d’alors, je sais qu’on peut toujours faire plus ou mieux, et j’ai ainsi participé à une Fresque du climat. Il y en a sans doute une près de chez vous : école, association, entreprise, maisons des habitants ou ailleurs, surveillez les affiches et allez-y !

Photo de Markus Spiske sur Pexels.com

La fresque du climat se veut pédagogique et permettre à chacun de devenir « un petit climatologue » en quelques heures. Non, vous ne deviendrez pas un scientifique de renom en participant à une réunion, mais les animateurs vont vous donner des cartes et des indices pour comprendre ce qu’il en est du réchauffement climatique. C’est très sérieux puisque cela s’appuie sur les rapports les plus conséquents sur le sujet mais normalement la réunion est ludique.

Car cela dépend bien sûr de l’animateur. Déjà, on ne peut que le saluer : c’est une personne de bonne volonté qui va se coller tous les soirs qu’il veut maints badauds. Entre ceux qui la ramènent comme sachant déjà tout parce qu’ils lisent le petit illustré de la science, ceux qui découvrent ou ceux qu’il faut faire changer d’avis, quel challenge ! Je l’ai vérifié dans mon petit groupe : tout l’échantillon y était et du coup, c’est vite pénible si ce n’est pas géré. Mais passons sur les performances du pilote et venons au fond.

Le concept de la Fresque du Climat

Les informations scientifiques sont distribuées sous forme de cartes et le groupe doit se les approprier pour les disposer sous forme d’une fresque qui est sensée révéler l’origine du problème et les conséquences du réchauffement climatique. Cela crée de la discussion, on apprend des concepts, et on arrive à se mettre plus ou moins d’accord sur l’ordre des choses, mais au moins, ça avance. Personnellement, j’ai remis à jour mes connaissances et je me félicite d’avoir promu le soleil comme énergie, mais les bonnes bases doivent quand même être toujours remises en cause. Ainsi, on peut se poser des questions sur la taille de notre logement par rapport à nos besoins, de son éloignement par rapport à nos centres de vie et nécessitant de prendre la voiture… même s’il est déjà bien isolé, l’une des premières recommandations. On rappelle aussi les postes qui font chauffer la planète : le logement en premier, les transports et l’industrie (eux-mêmes souvent liés à l’habitat) et la santé. Qui l’eut cru, surtout pour le poste de notre bien-être ! Et surtout osons en parler. Car qui est prêt à changer quelque chose dans tout ça ? Une réunion Fresque du Climat aurait au moins cet avantage de pointer du doigt notre responsabilité personnelle avant de la reporter sur « les politiques ».

On termine la réunion après bien des échanges et en prenant des engagements à modifier quelque chose dans notre comportement quotidien. J’avoue que prendre un vélo électrique ne me tente guère vu les conditions de sécurité de la route que j’emprunte régulièrement pour aller à mon travail, et vu ma personnalité aussi. Et puis, comme la plupart qui le font, ce ne serait pas pour supprimer un véhicule. Du coup, on ajoute des déchets en créant des biens fussent-ils moins énergivores ou sans effet de serre. En revanche, dans ma façon de vivre, je suis assez fière de moi car j’ai tout bon : alimentation, gestion de la maison, principes de vie, valeurs au travail… bref tout ce que nous partageons dans ce blog. Mon acte le plus significatif serait de déménager, mais comme je ne suis pas seule à décider, c’est compliqué. Et c’est peut-être l’un des manques de la Fresque du Climat : avoir un petit déficit de vision globale par rapport à un fonctionnement humain planétaire.

Certes, les sociétés occidentales qui contribuent majoritairement à l’effet de serre dont on nous rabat les oreilles doivent être sensibilisées mais ne reste-t-on pas trop sur un système de fonctionnement qui justement a contribué à notre situation ? Ainsi, en ce moment, chez nous, c’est la chasse à la voiture -ou plutôt à son moteur à combustion- mais dès les années 80, on aurait pu baisser drastiquement les consommations, les constructeurs savaient le faire. C’est aussi une question d’aménagement du territoire, or dans ma réunion, il n’a pas été envisagé de vivre autrement que dans de grandes concentrations urbaines. Et puis, qui va vouloir baisser son chauffage ou arrêter ses like et conversations spontanées sur son smartphone ? Avec la guerre en Ukraine, on pourrait se dire qu’on participe à l’effort de guerre en baissant le radiateur puisque l’argument écologique a peu pris jusqu’à là. Car, en plus des peuples, la guerre met bien à mal la planète, et cette discussion n’est pas proposée dans les cartes de la Fresque. Enfin on y promeut l’électricité (sans le dire), produite de façon nucléaire laquelle, en effet, n’émet pas de gaz à effet de serre (GES), du moins directs, mais elle crée des déchets dangereux pendant des millénaires. Alors quand l’animateur explique que nous avons à choisir nos actes pour nos petits enfants, je me dis qu’il ne voit pas bien loin pour l’avenir des humains. Décidément, ne nous demanderait-on pas de choisir entre la peste et le choléra plutôt que de nous proposer des soins alternatifs ? Je vous invite bien sûr à participer à une fresque du climat, tout en gardant du discernement quant au modèle de notre monde occidental sans GES, qui serait le meilleur…

Une réflexion au sujet de « Activité : j’ai participé à une Fresque du Climat »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s