Jardinage : le hérisson ou anti-limace naturel

Il y a quelques temps, alors que nous rentrions de nuit à la maison, dans les phares de la voiture apparût un hérisson. Cette petite bête courrait sur la route, visiblement perdue, et affolée par la lumière. Le problème était que la route s’enchâssait entre deux hauts et longs murs de pierres sur des centaines de mètres et le hérisson ne pouvait s’échapper de la chaussée. Certainement que des conducteurs moins sensibles que nous pouvaient ne pas faire attention à lui… alors nous pilions. S’approchant de lui, force était de constater que cet animal avait bien des piquants, et même s’il avait bien voulu se laisser attraper, il était impossible de le tenir directement entre les mains.

Le cerveau cogitant, il nous sembla aussi que cette brave bête serait bien dans notre jardin pour manger les limaces. Car le hérisson est un auxiliaire plus qu’utile pour le potager : il adore les gastéropodes qui ainsi ne bouffent plus nos salades. Bon chez nous, le terrain est ouvert alors on estimait que la boule de piques pouvait se faire la malle sans faire son travail, mais le laisser sur cette route, c’était quasiment le condamner à mort.

L’idée de mon mari fût alors de le couvrir d’une couverture (il a toujours un tas de vieilleries dans son coffre) pour qu’il puisse alors le porter. Ainsi fût fait : voilà l’homme tel un torero étalant le tissu jaune terni sur le hérisson qui fût pris de panique. Il le montrait bien en gigotant puis en se mettant en boule. Même sous le feutre épais, il n’était pas facile de l’attraper sans sentir les pointes quelques peu acérées, mais il fût pris et porté à bout de bras jusqu’au coffre de la voiture.

Remontant dans l’auto, quelques minutes plus tard, une odeur animale extrêmement forte envahit l’habitacle. Nous ne nous attendions pas à cela, et même toute vitre ouverte jusqu’à la maison, nous avions l’impression d’être dans une cage de zoo tant le remugle était prenant. Peut-être est-ce la peur qui l’a fait pisser pour sentir autant, échangions nous ?

Sinon, nous arrivâmes sans encombre et le hérisson fût libéré. Et la couverture n’était pas mouillée mais sa puanteur était phénoménale. Bien vite l’animal courut vers l’herbe et le bois plutôt que vers le potager où l’on aurait bien aimé qu’il prenne ses aises… On ne le revit pas. Resta-t-il quand même vers chez nous pour sortir la nuit ? Car non seulement il y a le gîte des feuilles sèches, mais le couvert est bien fourni : chaque jour, mon mari ramasse des limaces à la main pour éviter les produits phytosanitaires. Malgré ça, le persil et le basilic sont dévorés et je me dis que la petite boule sur pattes a voulu trouver une dulcinée dans les parages plutôt que de savourer son déménagement.

Tout ça pour rappeler que c’est bien compliqué, et prenant, pour mettre en œuvre la Loi Labbé dite « zéro phyto ». Avez-vous fait tilt qu’elle s’applique aux particuliers depuis le 1er janvier 2019 ? Initiée d’abord pour son application dans les collectivités locales, afin de supprimer tous les produits en « ide » comme les herbicides ou autres fongicides, depuis cette date il est désormais interdit d’en détenir chez soi. Plus que jamais, la culture bio est préconisée, et seuls les produits en accord avec celle-ci sont autorisés. Sur le site écophyto.pro, il est même précisé que ce sera encore plus draconien à compter de juillet 2022. D’ores-et-déjà, la plupart des produits dangereux, mais que l’on a longtemps utilisés sans réfléchir, sont interdit à la vente. N’est-ce pas le moment de faire un tri dans les remises ? Pas question de jeter ces phytos n’importe où : direction la déchetterie où ils sont collectés pour un traitement spécifique. Ah, ça va faire du bien que de faire ce nettoyage !

Y compris pour l’anti-limace donc. Mais comment compenser les bons services de celui-ci ? Y’a pas le choix : je garde le mari car personnellement, ramasser les limaçes au crépuscule, ça me dégoûte. Et comme le hérisson ne se montre pas…

Une réflexion au sujet de « Jardinage : le hérisson ou anti-limace naturel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s