Ma vie sans Amazon

Je n’ai jamais été très engagée, ou plutôt jamais très militante. Mais, et vous devez le percevoir au travers des articles de ce blog, il y a des sujets qui me préoccupent plus que d’autres et sur lesquels je veux faire des efforts notamment en matière de consommation. Alors depuis déjà cinq ans, je me suis donné une seule obligation : ne pas acheter sur Amazon. Une mission parfois plus délicate qu’il n’y paraît mais largement réalisable, un premier pas facile vers une consommation raisonnée.

colis amazon

Alors oui, il y a plus simple que de boycotter Amazon : ne plus acheter sur Internet. La planète, et nos portefeuilles, s’en sentiraient bien mieux. Mais il y a des habitudes dont il est bien difficile de se défaire et, si l’on prend l’excuse de produits introuvables dans la boutique du coin, alors acheter à distance devient digne d’un réflexe de Pavlov.

Mais déjà, pourquoi boycotter Amazon ? Car tout n’est pas à jeter sur cette market place mondialement connue. Par exemple, pour bon nombre de petits créateurs indépendants c’est la garantie de voir leurs boutiques visitées par des millions d’acheteurs potentiels. Rien qu’en France, Amazon regroupe 22 millions de clients. 

Et c’est là que, me semble-t-il, réside le problème. En plus d’avoir une politique sociale envers ses employés plus que douteuse, Amazon, de par sa suprématie mondiale, impose à tous ses conditions de travail et de fonctionnement. La livraison en 24h ? C’est eux qui l’ont proposé en premier, obligeants leur concurrents à s’aligner. Résultats, des centaines de camions à moitié vides sillonnent nos routes pour rallier des entrepôts qui défigurent nos campagnes et grignotent des terres agricoles. Et ce n’est bien sûr qu’un exemple. Je vous invite à lire notre précédent article où l’on décrivait ce qui se passait dans une minute de la vie d’Amazon, en quelques chiffres étourdissants

Et dans ma vie sans Amazon qu’est-ce qu’il se passe ? Et bien contrairement à ce que beaucoup disent, elle n’est pas plus compliquée que la leur ! Car c’est l’argument récurrent de mes amis utilisateurs : la facilité. Et c’est vrai qu’avec plus de 250 millions de références, tout est à portée de clic, du presse-ail à l’ordinateur dernier cri. Mais sommes-nous si peu concernés par le bien-être de la planète et de ses habitants que nous nous laissions aller à tant de folle inclinaison ? 

Il faut bien se l’avouer, même moi parfois j’ai été tentée. Notamment lorsqu’il s’agit de livres (la spécialité d’Amazon à ses débuts d’ailleurs). Je recherche souvent des éditions anglaises difficiles à trouver ailleurs que sur la plateforme au sourire. Alors j’épluche d’autres sites, j’attends patiemment les traductions, je programme des alertes sur des sites d’occasion comme Momox par exemple. Et quand enfin j’arrive à mettre la main sur mon précieux, je le savoure encore plus. Car avons-nous vraiment besoin d’être livrés en 24h ? Ne dit-on pas que dans le plaisir il y a l’attente du plaisir ? 

Prenez un instant pour réfléchir à vos achats : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce que j’en ai envie simplement ? Est-ce qu’on me fait croire que j’en ai besoin ? Il n’ y a pas de mal à se faire plaisir, ce serait hypocrite pour moi de prôner le minimalisme, le tout est de ne pas faire subir nos caprices à ceux qui sont à l’autre bout de la chaîne. Alors arrêtons d’acheter sur Amazon, privilégions au moins une plateforme française comme Cdiscount et désactivons l’option “livraison en 24h” : on a le temps !  

MAJ le 7 juin 2022 | Les grands esprits se rencontrent : quelques jours après la publication de cet article, la géniale youtubeuse Just Helena publiait une vidéo sur le même sujet avec un point de vue très similaire au mien ! Juste pour le plaisir je vous la glisse ici

4 réflexions au sujet de « Ma vie sans Amazon »

  1. Je trouve qu’on sait très facilement se passer d’Amazon, et pour le commerce en ligne, je pense qu’on peut vraiment le réduire très facilement également, à moins qu’on ne cherche quelque chose de réellement très spécifique ou bien pour de grands meubles si on n’a pas de coffre de voiture suffisamment grand pour aller en acheter en magasin, par exemple…

    J'aime

Répondre à Absolutelyfemme Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s