Argile, une terre bonne à tout faire

Peuple de la terre que nous sommes, savons-nous encore que cette planète nous fournit bien des matières que nous perdons de vue tant leur transformation est grande ? L’argile en fait partie. Oui, qui pense encore au bon vieux tas de terre duquel est sortie une assiette que l’on achète ou au rocher que l’on a explosé pour faire le ciment de notre maison ? Régulièrement, des livres et articles sur les bienfaits de l’argile sortent et nous disent combien elle est utile, polyvalente voire guérisseuse de nos bobos. Alors elle mérite bien quelques lignes ici : si vous ne la connaissez pas encore, peut-être aurez vous envie de le faire.

© Adobe Stock/Iryna

L’argile est donc un matériau on ne peut plus naturel : c’est simplement un minéral. Comme je ne suis pas géologue, je n’irai pas plus loin dans la définition, mais je sais que l’argile est une sorte de calcaire se présentant sous forme variée. A vos cours de SVT pour retrouver sa composition exacte à base de sédiments et ses milliards d’années : il n’y a pas de doute, elle a plus vécu que nous et porte sans doute en elle toute la connaissance du monde. Peu à peu, l’homme l’a utilisée sous diverses formes, des plus imposantes comme des constructions jusqu’au plus fines comme une boisson.

Un peu de terre, de l’eau, pétrie, malaxée, coulée, banchée, et voilà qu’elle se transforme en mur, béton et divers édifices. Terre crue, adobe, brique, je ne vais pas vous parler plus dans ce texte de la construction écologique ; mais en son temps, j’en ai fait un livre : bâtir en terre a bien des avantages. Non, aujourd’hui, je me limite à l’argile en petite quantité, celle qu’on achète dans les magasins bio par exemple. Cette argile se présente sous divers conditionnements et particulièrement en tube prêts à l’emploi ou en banale poudre. L’idéal est de prendre la matière brute en vrac : c’est une base qui nous sert à bien des usages, qui n’a aucun additif et coute peu cher. Mais j’avoue, les préparations toutes faites sont bien pratiques, tels les masques de beauté : dès lors que les ingrédients sont simples, c’est souvent plus réussi que nos préparations maison.

Les poudres d’argile sont en couleur… c’est normal, tous les coins de terre ont leur particularité. Chez moi, je l’ai même en version noire accrochée sur les murs (comme le sable de Gomera). Mais généralement, on trouve très facilement pour la cosmétique :

  • L’argile verte ou l’argile jaune : elles ont à peu près les mêmes qualités pour des usages similaires. En soins naturels, il est dit qu’elles absorbent, hydratent et adoucissent. Autant dire qu’elles conviennent quasiment à toutes les peaux, et notamment les normales à grasses, voire atopiques, pour en faire des maques et cataplasmes.
  • L’argile blanche est très fine et pure. Encore appelée kaolin, c’est elle qui sert à la fabrication des belles porcelaines. Ainsi, les peaux fragiles et fines se la réservent encore plus que l’argile verte ou jaune.

Personnellement, je les ai toutes essayées il y a bien des années par le biais de la gamme La Phyto. J’avais choisi cette marque car mon esthéticienne l’avait adoptée pour ses massages phyto-énergétiques ; en plus de nous presser les points d’acupuncture, elle nous enduisait d’argile bienfaisante, que ce soit le corps entier ou focalisée sur le visage. Car l’argile a toujours été un produit de soin que les peuples (dits primitifs » aujourd’hui) utilisent pour s’épurer : on a plus qu’à faire comme Muriel Robin, couverte de glaise rouge dans l’émission Rendez-vous en terre inconnue. En tous cas, j’ai pu constater que la microcirculation du visage se mettait en route après m’être ointe de la pâte rouge… de quoi en rosir de plaisir.

Comment utiliser l’argile au quotidien

Que faire avec nos poudres sèches d’argile si l’on reste au rayon beauté ? Le mieux est de fabriquer juste ce qu’il faut en quantité pour le soin au fur et à mesure de nos besoins, ainsi, cela évite le gaspillage et tout problème de conservation. Il suffit de diluer l’argile dans de l’eau, plus ou moins en fonction de l’objectif :

  • Un cataplasme doit rester épais pour se tenir et se met sur une gaze elle-même posée sur une douleur (inflammation, cicatrice, verrue, ongles…).
  • Un masque pour les cheveux doit être fluide pour atteindre le cuir chevelu qui s’en trouve assaini. L’argile bien connue pour cet usage est le rhassoul marocain, mais notre vrac peut largement faire l’affaire.
  • Sur le visage, on met une couche suffisamment molle pour que tous les contours soient couverts, ainsi, les impuretés, le sébum et autres squames sont absorbés.
  • Pour entretenir le « blanc » des dents, la brosse mouillée trempée dans la poudre suffit une fois par semaine. Toujours à sec ou très légèrement diluée, on peut l’utiliser pour un gommage des rugosités en l’associant à une poudre un peu plus rugueuse comme le sucre fin ou le marc de café.
  • Pour le bain, l’argile disparaît tout simplement dans l’eau où quelques cuillères à soupe sont ajoutées… mais ses vertus adoucissantes sont bien là.

L’eau tiède ou chaude est plus confortable pour la dilution et la pose du soin. Adaptez la température selon vos besoins et celle que vous supportez : la chaleur permet la dilatation des pores par exemple, mais est moins recommandée lorsqu’on a des problèmes circulatoires. Et je propose généralement un temps de pose moyen à 20 minutes (minimum pour les cataplasmes). Ensuite, vous pouvez toujours ajouter des matières naturelles simples et aux mille vertus : huiles, citron, huiles essentielles, plantes séchées… Un jour, je vous parlerai de mon recueil de recettes favorites, lesquelles se retrouvent dans bien des publications. Ici, je me suis inspirée des ouvrages de Raymond Dextreit. Selon lui, l’argile a de multiples bienfaits : qu’on l’ingurgite ou se l’applique, Il y a de quoi revenir à la terre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s