Le jeu de la Dame : la série sur les échecs qui n’en est pas un

Vous me pardonnerez le jeu de mot mais c’était trop tentant… Le jeu de la Dame est une série Netflix qui vient de faire son apparition sur la plateforme et aux dires de tous c’est une réussite. Je l’ai découverte la semaine de sa sortie et me suis plongée dedans, plus attirée par son esthétique que par son sujet : les échecs. Car le célèbre jeu de stratégie n’est vraiment pas ma tasse de thé. Et si beaucoup de mes amis y jouent, je n’ai jamais eu la patience de batailler sur le damier. Pourtant la série le jeu de la Dame m’a fascinée quand bien même toute son intrigue tourne autour des échecs.

Série netflix le jeu de la dam

La mini-série adaptée d’un roman de Walter Tevis publié en 1983, relate l’histoire de Beth Harmon, une orpheline qui se révèle être une prodige des échecs. Mais la discrète fillette collectionne les addictions et devra se battre contre elle-même aussi bien que contre ses adversaires. L’histoire commence au milieux des années 50 et se termine à la fin des années 60. De ses premières parties dans le sous-sol de son orphelinat aux championnats du monde, les épisodes suivent l’ascension de Beth Harmon dans un milieu très masculin où son génie étonne et intrigue.

Alors oui, vous allez en voir des parties d’échec, entendre parler de stratégies obscures et voir danser des pièces sur des damiers noir et blancs omniprésents. Mais pas besoin d’être un aficionados du jeu pour apprécier le jeu de la Dame, je n’ai moi-même pas compris la moitié des subtilités de chaque mouvement. La force de la série est dans sa réalisation léchée qui transforme des parties d’échecs en batailles impitoyables : on se prend au jeu et on tremble à chaque déplacement, on est tenu en haleine, la pression montant à chaque pion, fou, cavalier et autres pièces perdues.

Une réalisation très esthétique donc, tout autant que le soin qui a été apporté aux décors et aux costumes. Sur presque 20 ans, le jeu de la Dame déroule l’évolution des modes vestimentaires de l’époque le tout sur une bande son qui colle à chaque décennie. On se plonge avec délice dans l’ambiance aseptisée d’une banlieue américaine, dans les lumières et les décors plastiques de Las Vegas ou le charme légèrement cliché de Paris dans les années 60.

En bref, le jeu de la Dame est une série que je vous recommande, autant pour son histoire que pour le jeu très juste de ses acteurs. Anya Taylor-Joy interprète Beth Harmon avec beaucoup de grâce et de subtilité, un rôle qui lui va comme un gant et qui a le mérite de mettre cette actrice au charme évanescent sur le devant de la scène.

The queen's gambit
Pinterest moi !

8 réflexions au sujet de « Le jeu de la Dame : la série sur les échecs qui n’en est pas un »

  1. Bon, j’en entends parler partout. Effectivement ce qui me bloque c’est que j’ai peur que ça parle que d’échec et ça m’interesse pas mais d’après les retours que j’ai eu et ce que tu dis il y’a plus que ça. Donc je vais finir par me laisser tenter 🙂

    J'aime

  2. […] Ils en parlent aussi : Geek ta mère. Focalité. Toutsavoir sur les échecs. Séries de films. Les rêveries de Mademoiselle M. Matière à penser. Salles obscures. Sine. Blog 505. Phantasmagory. Chez Marnie. Watch buddy. My daily breath, Séries flix avis. Culture vsnews. Hauntya. Valvita. Mallys. Avis 2 femmes. Coquecigrues et ima-gi-nuages. Les dégustations littéraires. Les voyages de Ly. Patate des ténèbres, Au pays des cave trolls, Les chroniques de Milleca, D’Estelle à Simone […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s