Gemmothérapie : ça bourgeonne pour moi

Depuis toujours, dans la famille nous fabriquons des apéritifs à base de plantes diverses. Ces vins, réduits le plus souvent aujourd’hui à celui de noix ou d’orange, sont les vestiges de boissons qui servaient à soigner dans des temps plus anciens (je pourrai vous en parler dans un prochain article). Ma tante prépare néanmoins chaque printemps son « vin de chatons » sans savoir qu’elle est bien proche de la gemmothérapie… Naturellement, ce n’est pas avec les bébés du chat qu’elle opère, mais avec ces petits pendants que l’on trouve sur les arbres feuillus. Généralement, elle prend les inflorescences du noisetier.

Fioles d'apothicaire

Le principe de la gemmothérapie est d’utiliser le déploiement des forces naturelles et vivifiantes des bourgeons. En effet, la nature explose au printemps, et c’est bien connu, les jeunes pousses sont bourrées de cette énergie de croissance. Alors de là à utiliser celle des arbres, plantes et arbustes, il n’y a pas à hésiter. Les bourgeons concentrent multiples principes actifs et seraient plus efficaces encore que les tisanes et autres décoctions. Cueillis et macérés, puis filtrés pour être embouteillés, ils nous donnent le meilleur pour notre vitalité. Sans contre-indication a priori, les petites fioles, encore discrètes par rapport aux élixirs floraux tels ceux du Dr Bach, se trouvent dans les mêmes circuits de distribution.

Les solutions buvables ne remplacent pas le médecin que l’on n’écarte pas pour autant, surtout pour les maladies conséquentes, mais elles répondent à bien des petits maux du quotidien et au long court, des problèmes digestifs à la petite dépression, de la ménopause au stress par exemple.

La prise en automédication est peu risquée car aucun effet secondaire n’est connu à ce jour (mais il y a encore peu d’études sur le sujet). Il y a juste à être prudent quant à l’alcool qui sert de support à leur macérat : sans danger pour la plupart d’entre nous, il est bon de savoir qu’il y en a dans les flacons pour ceux qui doivent être dans l’abstinence totale.

La gemmothérapie est plus connue des soignants alternatifs que de la médecine conventionnelle et vous pouvez toujours solliciter une consultation auprès d’un initié. Ce n’est pas pris en charge par la sécurité sociale, mais on prend peu de risques à investir pour son mieux-être. Selon les prescriptions et les marques, la fourchette de prix va de 10 à 20 euros environ les 50 ml (ça se prend au compte-gouttes).

Cet article est inspiré de celui de Version Femina du 17 mai 2020 qui brosse bien le tableau de la phytembriothérapie, discipline ainsi nommée initialement par l’inventeur de la gemmothérapie, le Dr Pol Henry. A découvrir dans quelques livres qui lui survivent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s