Déconfinement et feng shui 2020 : quel renouveau ?

Ce temps incroyable de confinement est désormais suffisant pour que l’on s’y habitue, et que sa sortie puisse même devenir pour certains une angoisse. Voulons-nous vraiment recommencer comme avant ?

laughing-woman

Bien sûr, des gens vivent mal leur « enfermement » car c’est lié à des situations individuelles tellement dissemblables des uns et des autres : matérielle, financière, morale… mais globalement, cette offensive de « rester chez soi » face au covid 19 est loin de nous condamner à être de la chair à canon ! Peut-être que ces précieuses semaines ont-elles pu introduire de la nouveauté dans nos façons de faire et de penser. En tous cas, les énergies du mois de mai nous le permettraient.

Comme d’habitude, je vous rappelle que ces lignes sont un simple regard parmi bien des critères qui font les situations de vie. Mais s’il peut aider à vivre ces dernières, voici donc quelques éléments selon les énergies du feng shui 2020. J’essaie ici de ne pas être trop technique (mais je cite les énergies pour ceux qui les connaissent) et, afin que je ne sois pas trop répétitive, je vous invite à revoir mes textes précédents pour reprendre l’énergétique annuelle qui ne change pas jusqu’en février 2021.

Du changement : ou ça passe, ou ça casse

En feng shui, pour mai, nous sommes à un « milieu », comme un palier. Nous venons d’avoir la visite pendant deux mois du Métal, lequel était renforcé par celui de l’année. Je ne reprends pas ici tout ce que cela suppose en matière de secteurs d’activités (finances, industries, machines comme celles du transport…) ou symbolique (coupure-rupture-concentration, décisions, monde, guerre… et couture !). Nous passons maintenant à la Terre, celle qui peut endiguer les flux, dès lors qu’on reprend l’image du covid comme un tsunami. Telle une montagne ou un barrage, elle est présente, elle a de la force, mais elle n’est pas facile à gérer. Ses côtés peu engageants peuvent se montrer comme :

  • des rigidités, de l’agressivité : chacun pourrait vouloir dire son mot et montrer son égo… plutôt qu’un pouvoir bienveillant. Alors que c’est « collectif » qu’il faut penser ;
  • un tourbillon d’opinions et d’actes, qui part dans tous les sens et déstabilise. Alors qu’il faut rester centré.

Quant au covid 19, est-ce que cela suffira pour l’arrêter ? Pas sûr. Dans le quotidien, il me semble que :

  • la prudence s’impose ; gardons nos masques et nos habitudes désormais prises pour se ravitailler et éviter les contacts,
  • évitons de crier avec les loups. Je suis assez étonnée que certains veuillent passer outre les préconisations d’un déconfinement progressif… avez-vous envie de « reprendre comme en 14 » ? foncer n’est peut-être pas le bon acte qui serait plutôt de raisonner, de poser les choses pour voir au-delà, plus loin que ce confinement.

Mais ce moment présent est encore à savourer pour qui le peut. Occupons-nous de nos intérieurs (et de nos intériorités), faisons du tri par le vide : jamais nous n’aurons eu peut-être l’occasion de rester autant chez soi et d’en mesurer les contours. Tous ces actes permettent à du nouveau de venir. Et justement, l’été est arrivé le 6 mai (non, ce n’est pas une faute de frappe, c’est le calendrier énergétique qui est différent du nôtre 😊) !

Ce mois de mai apporte un élément nouveau au plan astrologie : le Feu. Il y a donc une certaine logique à ce que l’on piaffe pour sortir, car le feu, c’est l’extériorisation. Mais il comprend aussi du Métal (donc une résonance avec l’année) et de la Terre (dont nous venons de parler en feng shui mensuel). Sans vouloir être pessimiste, cela indique plutôt une sorte de continuation, mis à part la nouvelle énergie au demeurant très forte. Quelles peuvent être ses thématiques (impossible d’être exhaustive tant les exemples sont infinis) en « positif » ou « négatif » (bien que rien ne soit vraiment comme tel) :

  • le visage -yeux- (les masques à porter),
  • la visibilité, la transparence, les révélations : sans doute que le déconfinement va faire l’objet de beaucoup d’annonces personnelles, de levées de « secrets », de paroles révélatrices…
  • la chaleur : nul doute que la chaleur humaine va vouloir se manifester (pour autant, les effusions me semblent déconseillées). La chaleur peut provoquer la sécheresse (conséquences de celle qu’on a connu en mars et avril ?) ou les embrasements. Elle vient à bout du Métal : métaphoriquement, c’est par exemple une « révolte » face aux contraintes, ou une « mise en lumière » des cadres, gouvernances, stratégies…
  • l’intelligence, les concepts : peut-être pourrions-nous avoir de nouvelles idées pour améliorer notre monde par exemple.

L’enthousiasme, la joie ne manquent pas… de là à ce que le monde change vraiment, permettez-moi d’en douter.

Sens collectif et vision à long terme

A part être devin, on ne peut prédire l’avenir, mais nous pouvons agir sur notre présent qui construit demain. Rappelons-nous que, particulièrement cette année, nous ne devons pas perdre de vue le sens collectif. Nous sommes dans un début de cycle (de 12 ans), et il serait dommage de n’en rester qu’à ses premiers mois : il est bon de voir plus large si l’on veut vraiment changer quelque chose dans notre monde. Car si l’on va extérioriser en ce joli mois de mai notre liesse et nos rancœurs, ce sera somme toute sur nous-mêmes et sur l’instant présent du confinement. Alors que ce qui nous est proposé, dans une énergie plus globale (cf mon livret feng shui 2020 sur notre « grand cycle » jusqu’en 2024), c’est d’avoir un changement de paradigme.

L’alerte covid 19 a pu éveiller des consciences, mais est ce que ce sera suffisant ? Le signe du Serpent peut allier des contraires, transmuter des forces. En ce mois de mai 2020, nous avons de bons ingrédients pour faire quelque chose : la clarté, l’éclairage suffisant et la capacité de décision, la vision stratégique (c’est-à-dire loin dans le temps et l’espace). Il y a de la sagesse possible, qu’elle nous profite au plan individuel afin que la société s’en ressente.  Et si c’était ce que le corona nous apprenait ? Il est passé par ici… ne repassera-t-il pas par là pour nous faire rester vigilant ? C’est fort possible. Gardons confiance et notre sang-froid, adoptons le salut asiatique, peut-être en serons-nous plus attentifs qu’avec des embrassades superficielles… en deux mois, nous avons tant progressé ! Les oiseaux rechantent, l’air est respirable, les assurances et les ménages font des économies, nous sommes moins malades à courir aux urgences pour un rien, nous avons repris ou appris des savoirs efficaces, le temps nous est apparu nouveau…

Et vous qu’avez-vous appris ? quel renouveau voulez-vous faire advenir pour vous, en vous, chez vous et ailleurs ?

Références précédentes :

Une réflexion au sujet de « Déconfinement et feng shui 2020 : quel renouveau ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s