Série : comment je suis devenue une Peaky F*****g Blinders

Le confinement a permis de rentabiliser les abonnements Netflix et d’enfin rayer des titres sur la liste des “séries à voir”. Depuis un moment je voulais prendre le temps de regarder les 5 saisons disponibles de Peaky Blinders, série britannique adulée par la critique, et c’est chose faite. Appelez moi désormais Mademoiselle Shelby, digne descendante des Peaky Fucking Blinders !

Série Peaky Blinders

Avertissement : le visionnage prolongé de cette série peut donner des envies de cigarettes et de whisky irlandais. Fun fact, Cillian Murphy, acteur principal de la série, utilise près de 3000 cigarettes pour le tournage de chaque saison !

Peaky Blinders c’est donc une série britannique qui raconte l’histoire de la famille Shelby pendant la période d’entre-deux guerres à Birmingham dans la périphérie de Londres. Anciens  gitans sédentarisés, le clan Shelby surnommé Peaky Blinders, est dirigé par Tommy Shelby, leader charismatique que son combat durant la première guerre mondiale n’a pas laissé indemne. Entouré de ses deux frères, Arthur et John, de sa sœur Ada et de  sa tante Polly, Tommy et toute sa famille ont la mainmise sur le quartier de Birmingham et comptent bien étendre leur empire à une époque où les clans de mafieux violents se partagent une Angleterre qui panse ses plaies après la grande guerre. 

Explorer la période d’entre-deux guerres

La période explorée dans cette série est sûrement l’un des aspects qui fait son succès. En effet, ces années d’entre-deux guerres sont rarement exploitées au cinéma ou dans les séries alors que c’est une période qui a été marquée par de nombreux bouleversements aussi bien politiques, économiques ou même sociologiques. En 20 ans la face du monde a totalement changé : les progrès techniques et scientifiques ont été fulgurants (la démocratisation de la voiture, du téléphone, de l’électricité, etc.), la place de la femme dans la société commence à changer (le mouvement des suffragettes et le droit de vote pour les femmes par exemple) et la cristallisation d’idéologies politiques crée des tensions au sein de chaque pays (communistes versus nationalistes par exemple). Peaky Blinders s’appuie sur tous ces éléments pour tisser ses intrigues, dressant ainsi un paysage de l’entre-deux guerres comme on en a rarement vu, mêlant fiction et réalité, la série fait par exemple régulièrement intervenir Winston Churchill dans ses épisodes.

Des personnages hauts en couleur

L’autre point fort de la série ce sont ses personnages et l’interprétation qu’en font les acteurs, les prestations sont remarquables. Durant les 5 saisons que compte la série (il doit y en avoir 7 au total) on voit grandir les membres de la famille Shelby au gré de leurs aventures dans un monde de violence et de trafic. Car Peaky Blinders n’est pas une série qu’on pourrait qualifier de “feel good”. La dernière saison est d’ailleurs l’une des plus noires depuis le début du show. Les personnages sont complexes et, bien qu’on s’y attache et qu’on les adore, ce ne sont pas des enfants de cœur. La mort est au centre de chaque épisode, comme le spectre de ce qui se profile durant cette période : la seconde guerre mondiale. La série doit d’ailleurs s’arrêter à la veille de celle-ci lors d’une septième saison qui marquera le terme de l’épopée des Peaky Blinders dans un monde au bord de l’implosion. 

Je conseille donc à tout ceux qui, comme moi, n’avaient pas encore pris le temps de le faire, de regarder cette série. Moi j’attends déjà avec hâte la saison 6 ! 

Et vous, vous avez regardé Peaky Blinders ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s