Bien dormir (Confinement épisode 18)

J’ai le sommeil profond, j’ai le sommeil lourd, j’ai le sommeil léger, je suis du matin, je suis un couche-tard, dormir comme un bébé, du sommeil du juste… Y aurait-il autant de sommeils que de dormeurs ? Peut-être bien, mais il y a quand même des tendances et des moyennes. Petits rappels pour « bien dormir » en ces temps de confinement.
Sommeil bien dormir

D’abord, on dort différemment selon les âges de la vie. Un bébé a besoin de 18 h de sommeil sur 24 h, alors que cinq à six heures suffisent à 10 % de la population adulte. La moyenne est à huit heures pour récupérer de nos activités et être en forme, même si les adolescents demandent plutôt jusqu’à 11 heures. Car le sommeil est vraiment vital : c’est à ce moment là que nous faisons le tri de nos apprentissages et les conservons. Il a ainsi un rôle conséquent sur la mémoire et la concentration. Il permet aussi de se régénérer et d’éloigner les maladies chroniques. Non, le sommeil n’est pas une perte de temps (cela représente un tiers de la vie environ), mais un gain de bonne forme et d’allongement de la vie. Ainsi, il n’est pas une punition (« file au lit » est peu conseillé:) ) mais une source de bienfaits à valoriser.

Le sommeil comprend plusieurs phases au cours d’une nuit, qui vont de l’endormissement au sommeil profond et jusqu’au temps des rêves, appelé le sommeil paradoxal. Il est préférable de se réveiller à la fin d’une phase : essayez de repérer la durée des vôtres (de 1 h 30 à 2 h environ) pour mettre votre réveil au bon moment. Il y a toujours une « micro-coupure » entre deux phases que l’on ne perçoit pas toujours lorsqu’on dort bien. En revanche, les périodes de veille, entre deux phases, sont plus conséquentes avec l’âge qui avance : ce ne sont pas des insomnies à proprement parler, mais il faut les compenser en faisant la sieste, comme les petits. (Nous reviendrons sur les bienfaits de la sieste dans un autre article).

En ce moment de confinement, le sommeil peut être perturbé car les corps manquent de fatigue physique et les esprits sont en questionnement. Au-delà du respect des besoins et des rythmes de chacun selon ce que nous venons de revoir, voici quelques idées pour favoriser un sommeil réparateur :

  • Avoir une activité physique : tous les jours, même en appartement, bouger suffisamment au moins ½ heure. Nous vous avons déjà parlé des vidéos de Sissi Mua que nous suivons : c’est assez intensif pour sentir les effets cardio et avoir des courbatures. Trouvez votre activité corporelle qui vous fatigue et vous détend,
  • Avoir des horaires de coucher et de lever réguliers : structurer son temps, particulièrement en cette période, permet de garder un rythme d’occupations aidant à passer le temps.
  • Dormir dans une chambre aux bonnes conditions environnementales :
    • fraiche (16 à 18°) : aérer si besoin juste avant,
    • calme : les villes sans bruit, gros facteur de mauvais sommeil, du moment nous y aident particulièrement,
    • obscure : toute lumière artificielle, même en veilleuse, serait à bannir. Bien sûr, les écrans le sont aussi (notamment ceux qui sont proches de nos yeux et dans le lit !) et au moins deux heures avant de se coucher,

Je ne vous parlerai pas ici du feng shui de la chambre à coucher, mais globalement, retenons qu’une chambre devrait être plus proche de la cellule d’un moine que d’une caverne d’Ali Baba. Faites votre lit le matin pour trouver agréable de s’y coucher le soir, et nettoyez et ranger régulièrement votre antre sont les premiers conseils.

Il ne vous reste plus qu’à vous dire que le repas du soir soit suffisamment éloigné de votre coucher pour ne pas être pesant. Il doit cependant être suffisamment conséquent pour que vous n’ayez pas faim en cours de nuit, ce qui vous réveillerait. Et bien sûr, ni alcool, ni excitant… une demi-heure avant de se poser dans les bras de Morphée, le pisse-mémé au tilleul et un livre sont parfaits pour éviter les somnifères. Vous pouvez aussi tenter nos podcasts de relaxation et autres chuchotements pour être accompagné dans votre détente.

Et si le covid 19 nous invitait à reprendre soin de soi et de son sommeil ? Bonne nuit !

2 réflexions au sujet de « Bien dormir (Confinement épisode 18) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s