S’occuper à la maison pendant le confinement covid 19 : épisode 6

Samedi 21 mars : applaudir à 20 heures le personnel soignant, c’est top ! Et l’aider tous les instants par notre comportement, c’est encore mieux.

confinement jour 6

Il fait toujours beau et plus que jamais nous pensons à ceux qui doivent rester en espace réduit sans pouvoir sortir au moins sur un balcon… Hélas, ils sont attirés par le soleil et les bonnes températures et sont malheureusement un peu négligents avec les consignes de confinement. Pourtant, nous avons deux infirmières qui nous supplient de faire passer la consigne « restez chez vous » à nos connaissances qui ne s’y plieraient pas. D’abord, il y a Claire, la cousine qui travaille dans un hôpital parisien et qui exprime déjà sa grande fatigue alors que le flux des malades ne fait que commencer : tout le personnel est surchargé, et certains ont contracté le virus alors qu’ils ont soigné des porteurs non identifiés covid 19 (dans le cadre des soins « normaux »). Ensuite, notre voisine Anaïs exprime aussi sa crainte d’être malade alors que le CHU se prépare à la grande vague. Toutes deux confirment et on ne l’écrira jamais assez :  le moins de contact possibles, déranger les services médicaux, quels qu’ils soient, uniquement pour des cas graves. On va se rendre compte qu’il y a bien des examens inutiles et des petits maux qui vont passer tout seuls car ils sont sans gravité ou urgence, et que l’on peut faire confiance à notre corps pour se réparer. Il en sera ainsi d’ailleurs si l’on venait à le chopper ce virus : nous sommes généralement plus fort que lui, les statistiques l’indiquent largement. Il est vrai que dès que la gorge racle, que l’on a une petite migraine ou un rhume, on se dit « ça y est, c’est pour moi »… mais non, c’est peut-être simplement parce qu’on n’a pas mis de chapeau au soleil ou que l’on s’est trop découvert (vous vous rappelez du dicton, « jusqu’à fin avril ne te découvre pas d’un fil »). Quoiqu’il en soit, pour l’instant, ça passe, gardons confiance en soi et aux autres en aidant réellement ceux qui sont au front.

Nous, concrètement, on a pris du pain frais (complet bio) qui se conserve pour éviter d’aller le chercher tous les jours. On s’est donné la consigne d’aller faire les courses seulement une fois par semaine et pour toute le famille : on tient une liste pour ne rien oublier. Notre seule sortie hors de notre territoire maison est de porter les poubelles dans le conteneur tous les trois jours environ. Et on poursuit nos occupations que l’on a plaisir à vous raconter, et vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre… Notre challenge de la semaine va se terminer !

Les vitamines du jour

Nous vous parlions des violettes en épisode 4. Aujourd’hui, les petites fleurs ont embelli notre salade. Oui, ces violacées sont comestibles. Ici, elles couronnent un mélange d’avocat et de pamplemousse, excellente entrée qui regorge de vitamines, dont la C bonne pour la vitalité et le renforcement du système immunitaire. C’est tout simple : on prend les fruits que l’on pèle à vif. Après les avoir tranchés, on les mélange dans un plat creux pour que le jus du pamplemousse s’exprime. Celui-ci remplace le vinaigre d’une vinaigrette, et il suffit d’ajouter des cuillerées d’huile d’olive (3 pour 1 pamplemousse), ou de celle que vous avez dans le placard, un soupçon de sel et du « 4 baies ». Si nous avions eu de la mâche, nous en aurions ajouté une poignée… on a remplacé la verdure par la violette.

Salade pamplemousse avocat

Apéro skype

Samedi soir oblige, la distance avec les amis se fait sentir et le temps, propice aux verres en terrasse, n’arrange pas les choses. Heureusement les nouvelles technologies ont pris le relais et permettent de palier au manque des éclats de rire et des confidences autour d’une bonne bouteille (avec modération toujours !). Rendez-vous a donc été pris à 20h pour se raconter nos péripéties de quarantaine. On joue le jeu jusqu’au bout : douchée, coiffée, maquillée et habillée comme un samedi soir en ville pour garder l’illusion d’une situation normale. L’application s’allume, les visages souriant s’affichent sur l’écran : France, Belgique et Italie réunies par la toile. Une toile qui en voit de toutes les couleurs d’ailleurs, les autorités commencent à craindre que le réseau internet ne sature sous l’assaut des télétravailleurs et des sessions de binge watching sur Netflix. Là encore on est solidaire et on pense à désactiver la HD sur les vidéos que l’on regarde, après tout il y a peu de temps on s’en passait très bien ! Et bien sûr, à éteindre complètement les boxes (et autres écrans) dès qu’on ne s’en sert plus. Mais ça, on le faisait déjà avant le confinement : cela économise l’énergie (et donc nos sous) et diminue l’électro-magnétisme (qui serait un facteur irritant l’humeur, alors, par ces temps, on va pas en rajouter 🙂

Nouveau petit défi

Après l’aventure des podcasts, on en tente une autre : celle de prendre une photo « au même endroit à la même heure » chaque jour, ainsi, à la fin du confinement on pourra voir tout ce qui a grandi  pendant cette période exceptionnelle. Ce n’est pas un rendez-vous avec Patrick Juvet mais sa chanson m’a inspirée ce rendez-vous.

D’autant plus qu’hier soir, en regardant son histoire à la TV (La vie secrète des chansons sur France 3), je pensai que, décidément, certains ont un destin qui les appelle. Étaient racontées sa collaboration avec Jean-Michel Jarre avec lequel il est devenu une vedette du disco de la fin des années 70, et puis leur rupture du jour au lendemain. Célèbre ou pas, on a tous la terre qui peut s’écrouler sous nos pieds : ce fût le cas de Patrick lorsque son acolyte le quitta. Sur les conseils de Nicoletta, il partit pour New-York pour se changer les idées : et là, l’homme qui avait écrit le succès YMCA des Village People lui tapa sur l’épaule. Le hasard de cette rencontre le propulsa un mois plus tard avec « I love America », encore plus loin et plus haut qu’avant… lui qui pensait que tout était fini devenait une star du hit parade mondial ! Bon, vous savez aussi que plus on monte, plus la chute est importante, et on sait que Patrick Juvet est tombé plus tard dans bien des années sombres et le quasi anonymat .

Coups de cœur blog

Merci à tous les nouveaux abonnés du blog D’Estelle à Simone, nous sommes ravies de voir que vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous suivre. Nous allons essayer de vous partager notre coup de cœur quotidien parmi les nouveaux venus. Aujourd’hui on présente Lauverway et son blog sur lequel elle parle notamment de lecture et de cinéma, deux activités qui reviennent en force ces derniers temps 😉

Une réflexion au sujet de « S’occuper à la maison pendant le confinement covid 19 : épisode 6 »

  1. Mon dieuuuu Milles merci de faire partis du coup de coeur blog, Je ne l’avais pas vu avant, je suis toute en joie ! Nous ce week-end c’est plutôt calme, jeux vidéos, activités un peu scolaire déguisée en jeu, mega blocks et pate à sel.. D’ailleurs je file à la préparation de la pate ! Encore merci !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s