S’occuper à la maison pendant le confinement Covid 19, épisode n°4

Jeudi 19 mars : ce qui change en ce moment, c’est l’arrivée du silence. Je ne parle pas de l’arrêt de l’activité qui a annihilé tout brouhaha dans les villes (ah ce covid 19 ! On n’a pas fini de lui trouver des atouts !), mais du téléphone qui ne sonne plus (ou presque).

confinement jour 4

En effet, nous étions harcelés par les démarcheurs téléphoniques : jusqu’à 30 appels par jour pour nous vendre isolation, canapé ou autre colis italien. Un supplice que de devoir répondre, ou pire écouter les messages, à des voix numériques… ou humaines mais dont les détenteurs sont transformés en robots. J’en suis toujours navrée pour eux, et même si je m’efforce de ne pas être désagréable, quand à la pause déjeuner je suis interrompue toutes les minutes, je ne peux pas m’empêcher parfois de leur raccrocher au nez. Souvent, j’entame la conversation avec eux, mais ils n’aiment pas du tout car ils ne doivent pas dévier de leur texte imposé. Ils sont contraints à la tâche, comme dans le taylorisme. Comme je sais que leur superviseur (leur chef quoi) les épie, je m’adresse en fait à lui en exprimant que ce travail est bien difficile et qu’il ne devrait pas exister, que toute cette énergie devrait être déployée pour d’autres objectifs… Je passe sur le fait qu’on impose aux personnes de changer leur nom et prénom la plupart du temps, et me dis que ce sont les OS de notre temps. Mon étonnement le plus grand est que même les associations s’y mettent : là, ça me coupe vraiment l’envie de les aider. Mais j’ai quand même une petite arme pour être sortie de ces maudits listing publicitaires : bloctel. C’est loin d’être efficace mais ça éloigne un peu les démarcheurs sérieux qui, avertis, ne rappellent plus (normalement, ils doivent s’en assurer avant… mais c’est pas gagné !). En ce temps de confinement, s’inscrire sur la liste d’opposition aux appels occupe quelques minutes… si après cette phase, nous pouvions conserver uniquement le dring de nos proches…

Matinée sportive comme d’accoutumée (Aujourd’hui, j’ai entraînée ma mère sur la terrasse et on a fait les exercices à deux !). On enchaîne une séance de HIIT (entraînement intensif par intervalles) pour le cardio et un peu de renforcement musculaire. On suit toujours les cours de Sissy Mua et son programme « Bikini avec Sissy » entièrement gratuit via l’application Train Sweat Eat. On termine notre séance d’exercice par un mouvement de Qigong pour se relaxer et méditer un peu.

Depuis bientôt quarante ans, je pratique des disciplines corporelles venant de l’Orient. J’ai commencé par le yoga et la méditation zen. Puis au fil de mes déménagements, j’ai intégré un groupe de Tai Chi Chuan et actuellement, j’en ai un de Qigong. Toujours sur la lancée de notre aventure podcast, je vous propose aujourd’hui un petit exercice de Qigong qui renforce les poumons. En effet, le Qigong est une sorte de gymnastique de santé, millénaire, de laquelle sont partis des arts martiaux dits internes comme le Tai Chi Chuan. Pratiqué régulièrement, l’idéal serait tous les jours avec quelques mouvements selon la médecine chinoise traditionnelle, il entretiendrait la bonne santé. Je m’en suis inspirée pour vous proposer un mouvement à la fois relaxant et méditatif pour travailler nos défenses pulmonaires naturelles face aux coronas. Ce podcast, deuxième du nom, est toujours fait avec les moyens du bord, et très spontané : excusez-donc les petites bafouilles et sons parasites, cela n’enlève en rien au fond de la guidance. On attend le retour de votre posture !–> enchaîner avec le podcast

Petites activités du jour

Mots croisés Dauphiné LibéréOn a fait des mots fléchés au soleil. On n’y pense pas forcément car c’est très connoté « grands-parents » mais c’est un moyen idéal pour passer le temps tout en faisant travailler ses méninges. C’est valable aussi pour les mots croisés, les mots cachés, les sudoku et j’en passe, surtout que c’est assez simple d’en trouver sur internet et d’imprimer quelques pages à compléter. Les nôtres viennent du journal Le  Dauphiné Libéré. Pour l’anecdote chaque matin notre voisin nous dépose le numéro de la veille sur une grosse pierre où nous venons le récupérer, évitant ainsi les contacts, un petit manège qui a tout d’un échange de rançon dans un film d’action !

Fleurs violettes

On a ramassé des violettes dans le jardin. Nous avons de la chance car elles poussent en grand nombre sur notre terrain. Ces petites fleurs qui sentent bon le printemps ont beaucoup de vertus. Placées sur un plateau au soleil on les fait sécher pour pouvoir en faire des tisanes l’hiver prochain. Mais d’ores-et-déjà on peut tester des décoctions car, selon la phytothérapie, c’est très bon pour les bronches et apaiser la toux. Les violettes contiennent entre autre de l’acide salicylique, c’est à dire de l’aspirine naturelle qui était le remède à tout faire de nos campagnes : goutte et rhumatismes avaient ainsi droit à leur cataplasme en plus de l’infusion. Les sommités fleuries (jamais de racine) peuvent aussi être transformées en gourmandises en cristallisant leurs pétales, ou en senteur agréable en les intégrant dans des pots pourris. Cette plante commune parfume aussi les sirops. Malgré sa modestie, elle a une présence qui ravit le tapis d’herbe naissante d’un bleu violacé. Pas étonnant que le bouquet romantique des amoureux de Peynet fût de violettes tant elles ont des qualités !

On a fait un peu de lecture avec le dernier numéro de Stylist, un magazine dit féminin mais qui réinvente le genre, on aime beaucoup. Ce gratuit publié par le groupe Marie Claire est habituellement distribué dans la rue mais confinement oblige on se contentera de la version numérique.

> Parce qu’on doit tous relever le challenge « Reste chez toi » en cette période de pandémie du coronavirus, nous nous lançons un défi sur le blog. Chaque jour nous allons essayer de vous partager notre programme d’occupations à l’heure du confinement.

Une réflexion au sujet de « S’occuper à la maison pendant le confinement Covid 19, épisode n°4 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s