Confinement Covid-19 : s’occuper à la maison épisode n°3

Mercredi 18 mars : après trois jours de confinement on commence enfin à réaliser que ce ne sont pas de simples vacances. On garde le contact avec les amis et la famille et on se chouchoute.

S'occuper pendant le confinement coronavirus

Ce mercredi a été placé sous le signe de la cuisine : une bonne façon d’occuper ses mains et son esprit. Ce midi on a tenté la recette du bœuf braisé de Mémé : si l’odeur nous transporte directement dans sa cuisine, pour le goût, il n’y a rien à faire, on n’arrive jamais au même résultat ! On se demande vraiment de quoi ça vient car le morceau de viande, acheté en direct chez l’éleveur-boucher (oui, oui on appelle ça « circuit-court »), est le même que le sien : du paleron. On l’a cuit comme elle en deux fois, tout doux sur le petit feu dans une cocotte en fonte. D’abord deux heures hier, puis, après la nuit au frais, tranché ce jour et remis dans la casserole une heure dans les mêmes conditions. Des carottes coupées en rondelles, mélangées à des petits morceaux de courge, ont apporté de la couleur, et ces légumes ont pris un jus goûteux, la cucurbitacée en est même devenue purée. Aucune matière grâce, juste un peu d’eau de temps à autres pour que cela n’attache pas au fond : un plat facile, quasi sans surveillance, familial. Et pourtant, à la fin, bien que le rôti fût fondant à souhait, il lui manquait quelque chose : une couleur un peu plus soutenue, des morceaux différemment coupés, et peut-être et surtout la main de Mémé. Car c’est un fait, à ingrédients et conditions similaires, y’a pas à dire, chaque cuisinière a sa patte et est unique : sans doute qu’elle passe son âme avec sa confection. Bon, je suis peut-être pardonnée car j’ai trouvé une explication plausible : j’ai bien du mal à manger de la viande, qui plus est des gentils bovins que j’ai vu gambader dans les champs. Même s’ils sont de qualité, j’ai sans doute cette appréhension qui passe dans mon plat… mais on a quand même senti mon amour, et le résultat a quand même été suffisamment savoureux et les assiettes appétissantes.

Boeuf braisé carottes et polinte

Bœuf braisé, carottes et courge rôties, le tout accompagné de polenta, avec son petit creux pour mettre le jus, pour un plat équilibré et familial. Une salade verte en entrée, et le tour est joué pour le repas d’aujourd’hui.

GaufresL’après-midi on a ressorti le vieux gaufrier (offert par Mamy -décidément, c’est la science des grands-mères aujourd’hui !) et on s’est mis à l’ouvrage. Les plombs ont sauté (on vous a dit qu’il a environ trente ans ce gaufrier ?). Certaines gaufres sont un peu trop cuites mais cela nous a occupé une bonne heure et les prochains goûters sont assurés, voire même le repas du soir car on a préparé la pâte sans sucre. Un peu de jambon, du fromage râpé, un œuf au plat, quelques légumes, etc. Tout comme avec les crêpes, on peu facilement en faire un dîner original qui plaira à tout le monde.  Concernant la recette, notre secret c’est de remplacer le lait par de la bière pour des gaufres bien gonflées… on n’en dira pas plus cette fois !

Les anecdotes du jour

On profite d’être à la maison pour faire quelques travaux d’entretien. Cela semble plaire à Louna notre petite tigresse rousse qui a décidé de se la jouer « Hollywood Boulevard » dans le béton tout frais de mon père en y laissant ses empreintes…et visiblement notre chat n’a pas l’air d’avoir de remords, se couchant même sur la plateforme séchée !

Chat roux traces de pattes

On a rit devant les images de l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC qui a sorti les rallonges de table pour garder ses distances avec ses invités. On aurait crû une table à manger avec une grande nappe blanche, et il avait un côté comique face à son interviewé inaccessible. En cette période un peu surréaliste il vaut mieux rire que pleurer et le covid-19 a ça de bon : il exacerbe la créativité dans l’humour au vu du nombres de memes hilarants qui lui sont consacrés.

A voir aujourd’hui cette courte vidéo de la géniale équipe de DataGueule qui explique en quelques chiffres simples pourquoi le confinement est si important.

 

> Parce qu’on doit tous relever le challenge « Reste chez toi » en cette période de pandémie du coronavirus, nous nous lançons un défi sur le blog. Chaque jour nous allons essayer de vous partager notre programme d’occupations à l’heure du confinement.

2 réflexions au sujet de « Confinement Covid-19 : s’occuper à la maison épisode n°3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s