Gardons confiance, le covid 19 passera

Dans mon guide pratique du feng shui 2020, je me suis risquée à la prospective, c’est-à-dire à des tendances dominantes des énergies du monde (et non des prédictions) selon la lecture de l’espace et du temps avec les arts taoïstes. Dans la situation actuelle relative à la pandémie du covid 19 (j’ai du mal à lui mettre une majuscule mais je le nomme quand même puisqu’il n’est plus Corona Virus anonyme !), j’ai envie de faire le lien avec mes écrits afin de vous encourager à suivre les consignes pour le contrer.

Peaceful girl

Le propos n’est pas de faire ici un cours de feng shui, et j’indique simplement que c’est une discipline chinoise apparentée à la médecine traditionnelle. On y étudie notamment l’influence de l’espace et du temps, lequel a des aspects cycliques qui représentent des forces ou des “énergies” avec lesquelles il faut composer. Ainsi, chaque année, je présente  » l’énergie annuelle du feng shui  » : sa teneur, ce qu’elle peut mettre en avant ou en valeur, comment agir avec elle. A ce propos, l’exhaustivité est impossible mais on peut s’exercer à quelques tendances.

Ainsi, si vous reprenez mon petit livret (*), vous lirez quelques idées pour 2020 comme la thématique de l’argent, de la santé (poumons, respiration…) et de la « coupure ». S’il m’était impossible en le rédigeant de donner des précisions sur le futur, aujourd’hui nous pouvons dire qu’en effet les questions respiratoires sont bien là, entraînant l’effondrement de la finance, et que les confinements et fermetures de frontières sont des coupures certaines. J’évoquais aussi la nécessité de penser collectif (alors que l’ambiance pouvait être avec une part d’égoïsme), de même qu’il y aurait la possibilité d’un avènement, d’une « posture mondiale » et de la reprise des noms du passé. N’a-t-on pas évoqué Churchill hier soir (12/03/2020 – 20 heures) après le discours de notre président Emmanuel Macron ? Personnellement, j’ai plus pensé à de Gaulle (pour le fun, notons qu’un film sur lui sort sur les écrans et que le 13h15 Le Dimanche sur France 2 lui a consacré une série ces dernières semaines…). Et bien sûr, nous voyons cette quasi frénésie mondiale à chercher un antidote, ou encore la position devenue presque commune aux pays de la planète d’arrêter les flux habituels (aéroports, événements sociaux…) que l’on pourrait encore expliquer par rapport à  » l’énergie « , mais je ne vais pas faire l’exercice à tous les mots !

Et ce Covid 19 est bien mondial. Il passe partout, il trouve son chemin et nécessite donc de lui trouver des barrages puisqu’il faut s’en parer. Je ne peux pas expliquer ici les « énergies chinoises (éléments) », mais pour les lecteurs à qui cela parle, c’est de l’Eau, une immense vague qu’il faudrait maintenir avec de la Terre, Terre qu’il n’y a globalement pas cette année. Pas de panique pour autant, cet  » élément  » va nous arriver en avril (vers le 6), mais les digues peuvent toujours être submergées lorsque l’océan se déchaîne. Il faut surtout  » aider le ciel  » : c’est la prise de décision, la focalisation, la rigueur qui doivent être mobilisées, soit ce qu’on range dans  » l’élément  » Métal, lequel peut s’illustrer par des  » coupures  » ou un  » combat « . Saluons cette organisation qui se met en place au plan sanitaire, ce rassemblement des forces médicales qui se concentrent, ces décisions pas faciles à prendre mais nécessaires. Comment vivre cela ? Certainement pas en critiquant mais en jouant le jeu ! Car il s’agit bien du sens collectif et de la coopération qui s’illustrent ici. Certes, il y aura des pertes financières a priori, mais l’énergie n’indique pas cela : n’allons pas dans son travers de « profiter de la situation ». L’argent, comme le virus, circule, se déstocke, se perd, s’éteint si on tire trop sur lui…

Voyons aussi que rester chez soi peut être l’occasion d’un recentrage ou d’une introspection salutaire, qui va dans le sens de l’énergie 2020 (et généralement, dans cette situation, on dépense moins…). Profitons-en pour lire ou s’instruire par exemple, faire un bilan sur soi ou autre philosophie de développement personnel. Méditer, prier, aimer… font partie du jeu de cette année. J’évoquais aussi que nous entrions dans un nouveau cycle, il est normal que cela secoue, que des choses se terminent, ou soient emportées dans le mouvement. Mais en même temps, il nous invite à tirer des leçons, à synthétiser : n’est-ce pas ce que cette situation nous apprend quant à notre fonctionnement économique ? Par exemple, on constate qu’il y a beaucoup moins de pollution (ainsi l’activité économique, le “business pour le business” -ou pire l’argent pour l’argent- créent de la pollution). C’est édifiant en Chine là où le virus est apparu…

 

pollution chine coronavirus
Des images de la Nasa montrent une chute très importante de la pollution en Chine. Elle est liée, en partie, à la baisse des activités due à l’épidémie de coronavirus Covid-19. (Source AFP via Sciences et Avenir)

Alors, ce nouveau cycle pourrait être celui de la croissance intelligente, certains iront jusqu’à la décroissance, d’autres parlent de frugalité heureuse. Perso, j’aimerais bien que l’argent serve à la récompense juste d’un investissement, quel qu’il soit, pour vivre décemment mais non pour régner en écrasant quelqu’un quelque part sur la planète ou en dilapidant celle-ci. L’énergie de l’argent a plus de chance cette année de « gonfler » que de s’éteindre mais elle doit servir à du palpable et à des intérêts de renouveau collectif : j’ose espérer une nouvelle conscience de distribution mondiale. Évitons de l’utiliser pour gagner toujours plus en ignorant quels crimes sont derrière… Félicitons nous de son abondance qui, pour l’heure, au moins dans notre pays, nous permet de faire face à cette crise. Mais toute manne doit être gérée au mieux pour qu’elle dure : c’est encore ce que nous indiquent les  » énergies  » de 2020. 

Pour résumer

Voilà comment on pourrait lire un peu les « énergies de l’année » à l’aulne de covid 19. Si l’on résume, savourons le confinement qui paraît nécessaire pour endiguer la propagation (mais cela ne veut pas dire que la pandémie ne croîtra pas encore car le mois de mars est celui du printemps, plein d’explosion de vie). Prenons patience et gardons confiance, l’année ne fait que commencer (je rappelle que le système du feng shui la fait débuter au 5 février). Constatons que la collectivité (la France) fait beaucoup pour compenser tous les inconvénients de ce tsunami symbolique, plutôt que de se plaindre sur notre sort individuel devenant vite individualiste. Soyons stratèges et gestionnaires pour ne pas céder à la panique (lorsque les cours de la Bourse chutent, c’est souvent là qu’il faut acheter disaient mes cours de finances, et en tous cas ne rien céder -mais achetons plutôt du socialement responsable). Cela peut-être un moment aussi pour liquider des objets et autres biens : ce sera toujours ça dans la cagnotte ou à l’association du coin, et cela crée un vide qui se comblera le moment venu. Tout cela n’est en fin de compte que RESPIRATION ! N’étions-nous pas en train de nous asphyxier ? Et soyons philosophes : on ne peut pas s’extraire de la fatalité, ce qui doit arriver arrive. Gardons la tête froide quand les corps ont de la fièvre…

Covid 19

(*) FENG SHUI ANNUEL 2020 – Guide pratique pour établir l’horoscope de votre maison par Annie Bertrand Perrin Editions Librinova

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s