Une semaine à Budapest : entre touriste et fêtarde

Vivre en Europe a cela de bien que les destinations pour voyager en peu de temps sont nombreuses. Budapest, capitale de la Hongrie, est l’une d’elle. On m’avait beaucoup parlé de la « perle du Danube », c’est pourquoi quand l’idée de partir pendant la Toussaint a été émise, mes amies et moi avons pris la direction de l’Europe de l’Est !

Tramway jaune à Budapest, Hongrie

Nous sommes parties à trois en avion depuis Genève (nous habitons dans la région Grenobloise et donc pas loin de la ville Suisse) et nous avions loué un Air BnB. C’est sûrement le meilleur rapport qualité/prix pour se loger dans cette ville. Pour l’emplacement nous y sommes allées au pif je dois vous avouer ! Nous avons visé ce qui nous semblait être le « centre-ville » et on a réservé. Finalement nous aurions pu être mieux placées, dans un quartier plus vivant, mais Budapest n’est pas immense et nous avons presque tout fait à pied depuis notre appartement.

Touriste

J’ai toujours entendu dire que Budapest était une ville magnifique, un must-see. On ne m’avait pas menti ! C’est la première fois que j’ai été autant dépaysée par l’architecture d’une ville. La Hongrie a été pendant plusieurs décennies sous le contrôle de l’URSS. Cette influence se ressent beaucoup dans l’architecture de Budapest qui fait très « Europe de l’Est », ou du moins l’image que je m’en fait.

parlement-budapest-hongrie
Le parlement de Budapest

Mais Budapest regorge surtout de monuments tous plus majestueux les uns que les autres. Au gré des rues de ses deux quartiers : Buda –rive gauche du Danube– et Pest –rive droite du Danube– on enchaîne les visites !

Les monuments dont il faut au moins avoir une photo à la fin du voyage :

  • Le parlement : INCROYABLE. J’ai rarement été aussi impressionnée par un bâtiment. Que ce soit sa taille, son architecture (on dirait que les murs sont fait de dentelle de pierre) ou son emplacement (vue sur le Danube), on en prend plein les mirettes.
  • La Grande synagogue aka la plus grande d’Europe, et la deuxième plus grande du monde.
  • Le palais royal qui surplombe la ville depuis sa colline et offre une vue magnifique sur le Danube.

Outre les nombreuses visites possible, Budapest est une ville thermale alors vite on enfile le maillot de bain et on va se prélasser dans les bains chauds. Avec mes amies nous y sommes allées deux fois, dans les deux thermes les plus connus –Szechenyi (que je vous recommande vivement) et Gellert (que je recommande moins chaudement malgré le style art-déco magnifique, c’est une véritable usine et l’hygiène est catastrophique…) – et malgré la température extérieure nous y sommes restées des heures !


Les conseils que j’aurais aimé avoir entendu avant d’aller au thermes :

  • PRENEZ DES TONGS, c’est vital ! Sinon bonjour la soupe de champignons, c’est infâme… Et si vous comptiez en louer ça sera la désillusion. Alors oui ils ont bien des claquettes d’hôtel que vous pouvez acheter mais après deux sorties de bain vous aurez l’impression de marcher dans des éponges !
  • Prenez un peignoir, ultra pratique entre les changements de bains surtout quand il fait très froid dehors !
  • Réservez une cabine individuelle plutôt qu’un casier qui sera trop petit et sans aucune intimité pour se changer.
  • Prenez un bonnet de bain si vous souhaitez vous la jouer plus sport en faisant des brasses dans les bassins de natation, ils y sont obligatoires.
  • Comptez au moins une bonne demi-journée pour profiter de tous les bassins et autres hammams et sauna, (et ça crève !)

Malgré un prix un peu élevé -on sent le piège à touriste – les thermes c’est une activité incontournable et idéale quand on veut passer une journée plus calme, comme après une soirée un peu trop arrosée…

Fêtarde

Car Budapest c’est aussi une ville de fêtards qui regorge d’endroits pour passer une nuit mouvementée !

ruin-bar-budapest-ootd

The place to be c’est les ruin bars situés dans le septième arrondissement. Ils se sont développés au début dans années 2000 grâce a des artistes qui ont réinvestis d’anciens immeubles à l’abandon du quartier juif. Le plus connu, et celui qui en jette plein les mirettes, c’est Szimpla Kert, il est même classé troisième meilleur bar du monde selon le Lonely Planet. Et pour cause, c’est un endroit féerique et immense qui dispose de plusieurs sortes de bars -bières, vin, cocktails – et d’ambiances -suivant si vous êtes plus jungle ou cirque -. Plus généralement le quartier est truffé de petits bars et autres restaurants parfaits pour une soirée entre amis.

Si vous souhaitez continuer la soirée jusqu’au bout de la nuit je vous conseille le Doboz, toujours dans le septième arrondissement. C’est une boîte de nuit immense avec de multiples salles et ambiances, un véritable labyrinthe ! En son centre vous tomberez nez à nez sur un gigantesque arbre dans une cour à ciel ouvert. Un endroit ultra ambiancé où les consommations ne sont pas cher.

En partant du lundi au vendredi nous avons pleinement eu le temps de visiter Budapest et de « vivre » Budapest. Un séjour, certes peu reposant, mais très dépaysant. Une vraie coupure dans un automne un peu morose !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Une semaine à Budapest : entre touriste et fêtarde »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s