Voyage à Suzhou : à la découverte de la culture chinoise

Il y a des destinations qui vous marquent et d’autres moins. Mon premier long voyage c’était en Chine et plus précisément dans la ville de Suzhou, au sud du pays. Première fois sur le continent asiatique, première valise, premier passeport, premier visa, etc, ce voyage restera un souvenir inoubliable.

chine2

J’ai eu l’opportunité de partir deux mois  en Chine grâce à mes études. En première année de BTS métiers de la mode, mon école avait un partenariat avec l’université d’art et de design de Suzhou. Elle permettait à quatre étudiants de partir faire leur stage là-bas. Nous étions nourris, logés, blanchis, en bref accueillis comme des princes. En plus de nous fournir un stage dans une entreprise sino-américaine de confection (Leacheng Group, une entreprise qui travaille entre autre pour Victoria Secret, Nautica, H&M, etc.), nous étions logés sur le campus et notre interprète nous avait préparé des excursions.

map-suzhou-china

Se préparer au choc des cultures

Malgré notre interprète sur place qui devait nous accueillir et s’occuper de nous, un tel voyage se prépare en amont. Nous avons donc dû prendre des cours de chinois. Alors bien sûr ce n’est pas en un an qu’on peu apprendre cette langue. Vous imaginez bien que sans alphabet ou grammaire, le chinois c’est très compliqué ! Alors au-delà des expressions basiques de survie, nous avons surtout appris à connaître la culture chinoise. Ce qu’on peut faire et/ou dire, et ce qui sera mal vu.

Car en Chine tout est différent. Des comportements qui pour nous sont sans importance, pourront causer un véritable incident diplomatique là-bas et inversement. Un exemple ? En France il est tout à fait normal d’embrasser son petit-ami sur la bouche dans la rue –certes certains couples en font un peu trop– en revanche aller dire à quelqu’un qu’il est gros est très impoli. En Chine c’est totalement l’inverse ! Pas d’effusions en publique mais à l’inverse des inconnus peuvent venir vous toucher les cheveux en vous demandant pourquoi ils sont si secs, ou encore pourquoi vous avez du ventre ou des grosses fesses (true story). Un tantinet perturbant…

205897_4548981561262_1870407450_n

Mais cela fait aussi partie du voyage de découvrir ces différences de culture. Et en tant « qu’invités » nous étions des rois. Nous avons fait un stage « d’observation » car pour eux il était impensable de nous faire travailler puisque nous étions leurs invités. Je ne vous parle pas des cadeaux que nous avons reçus, tous fait-main, de la part des amis que nous nous sommes fait là-bas. Les chinois sont hyper accueillants et ont vraiment envie de créer des liens. Alors oui on peut trouver qu’ils ne sont pas polis et un peu rustres, ils ne s’excusent pas quand ils vous marchent sur les pieds ou n’hésitent pas à cracher devant vous, mais ils ont un profond respect et sont très chaleureux.

Jouer les touristes

En général la Chine n’est pas la première destination à laquelle on pense pour visiter l’Asie. On s’imagine plus souvent sur des plages paradisiaques à Bali ou en Thailande et c’est bien dommage.

Au delà de l’accueil et du stage très enrichissant, nous avons eu beaucoup de temps pour jouer les touristes. En deux mois nous avons exploré Suzhou, aussi appelée « la Venise chinoise » pour les canaux qui parcourent la vieille ville, mais aussi Shanghai ! En une petite heure de TGV –et c’est pas les mêmes trains qu’en France, le TGV là-bas c’est grand luxe pour pas cher du tout !– on pouvait passer un week-end dans cette ville démesurée.

chine-suzhou-canaux

Suzhou est une ville magnifique en pleine expansion. Avec plusieurs parcs classés aux patrimoine mondial de l’Unesco, il y a beaucoup d’excursions et de visites à faire. Entre les canaux, les temples et les boutiques traditionnelles, les Mc Donalds et autres Zara n’ont pas encore dénaturé  la vieille ville et le dépaysement est garanti.

D’autant plus que contrairement à Shanghai, Suzhou est considérée comme « une petite ville »-plus de quatre millions d’habitants tout de même !-. Il n’y a donc rien de traduit en pinyin, la version occidentale des idéogrammes chinois, donc si vous voulez de l’authentique vous y êtes ! Malgré tout nous n’avons jamais eu de problèmes et étions très indépendants.

pudong

Mais c’est sûr que Suzhou est minuscule à côté de la grande Shanghai ! Cette ville est incroyable. Elle est divisée en plusieurs quartiers tous plus différents les uns que les autres. En une journée on peut passer du quartier d’affaire Pudong avec ses tours vertigineuses, aux temples du vieux quartier chinois en passant par les avenues pavées et bordées de platanes de l’ex concession française. Et malgré la démesure de cette ville il est très facile de s’y repérer et de s’y déplacer. En deux week-end nous avions l’impression de tout connaître et nous sortions même sans plan ! Je vous conseille le guide du routard pour Shanghai. Il nous a vraiment aidé à organiser nos excursions et nous n’avons pas été déçus par les petites adresses qu’il nous recommandait, notamment le musée –un peu secret, situé dans la cave d’un immeuble– des affiches de propagande sous Mao.

Manger jusqu’à n’en plus pouvoir

chine-food-touriste-girl Avant de partir j’avais peur de ne pas aimer la nourriture en Chine. Je suis plutôt difficile quand il s’agit de manger et les restaurants chinois français n’ont rien à voir avec les établissements de Chine. Mais je me faisais du soucis pour rien…

Les chinois ont un dicton : « on mange tout ce qui vole sauf les avions, tout ce qui nage sauf les bateaux, tout ce qui a quatre pattes sauf les tables et les chaises », en gros ils mangent de tout. Autant vous dire que vous trouvez forcément quelque chose que vous aimez ! Et comme les prix sont minimes, on ne se prive pas pour aller au restaurant. En revanche, la cuisine du sud est très épicée –ça arrache ! Et pourtant j’aime ça– donc on a vite appris à demander des plats moins forts. Pour le côté pratique on a bien évidemment dû s’habituer aux baguettes et je suis vite devenue une pro, maintenant je peux me la péter quand je mange des sushis en France !

En écrivant ces lignes c’est fou ce que j’ai envie d’y retourner ! Ces deux mois sont passés très vite et parfois j’ai peur de les oublier, d’autant plus que j’ai perdu quasiment l’intégralité de mes photos, c’est pourquoi je ne peux pas en partager plus avec vous… Pour un premier long voyage je ne pouvais pas demander mieux et cela m’a donné la bougeotte. Depuis ma valise et mon passeport ont été amortis !

Et vous, quelle destination vous a marqué ?

4 réflexions au sujet de « Voyage à Suzhou : à la découverte de la culture chinoise »

Répondre à Voyage au Vietnam : à la découverte d’Hanoï – D'Estelle à Simone Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s