Couette sans dodo

Tous les jours, on rabâche (trop ? mais c’est pourtant nécessaire) réchauffement climatique et écologie. De grandes causes à entendre pour les générations futures et aussi pour nous. Pourtant notre quotidien va souvent à leur contresens. Prenons le sommeil par exemple.

Photo par drhambrick via Flickr

Depuis les années 60, nous avons perdu en moyenne une heure de son temps. Quand on sait qu’il calme, repose, répare, permet de mieux apprendre, quel dommage de ne pas en profiter plus. Et à quoi le préférons-nous ? à regarder la télévision, à fatiguer nos yeux sur des écrans qui nous réveillent au lieu de nous assoupir. Notre mélatonine fout le camp avec les lueurs artificielles, et nos comportements sociaux avec : sans repos salvateur, nous sommes agressifs, stressés, boulimiques. Et la planète dans tout ça ? eh bien, elle paie son tribu aussi : combien d’énergie pour tous ces écrans à fabriquer, à faire fonctionner, à recycler ? Alors vite au lit, sous une bonne couette.

Justement, notre literie est tout aussi concrète question respect de l’environnement. La housse de couette a remplacé la parure de lit : un drap house + un drap + une housse de couette. Combien de lessives en plus pour cette mode ? un tiers dans l’affaire. Une housse de couette, c’est l’équivalent de deux draps de dessus… Sans compter la climatisation qu’on installe car la couette tient trop chaud : j’ai vu nombreux hôtels la proposer pour des lits tendances et moelleux. Alors qu’ils nous écrivent dans la salle de bain de faire attention à nos serviettes, les voilà qui dépensent trois fois plus qu’avec des couvertures en climatisation (qui finit d’ailleurs par ruiner le sommeil par son vrombissement). Vingt-cinq degrés dans la chambre, ou plus cet été de canicule, et nous ne pouvons que nous enfoncer sous les plumes. Pas un simple drap pour se couvrir pour juste bien dormir.

L’astuce ne serait-elle pas de garder la parure avec la couette ? Le doudou gonflant serait toujours là, joli et chaleureux, mais ce serait simplement les draps (en coton bio, c’est encore mieux) qui coûteraient en pollutions dues au lavage. C’est déjà un pas pour économiser notre Gaïa, et pour mieux dormir vu qu’on a la conscience plus tranquille.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s